Mostar : Un de mes plus beaux voyages !


En août 2015 j'ai eu la chance de visiter la magnifique ville qu'est Mostar.​​La route menant à Mostar longe la Neretva et vous permet d'admirer les montagnes en vous offrant un paysage ravissant.

Saviez-vous que la route menant à Mostar est la plus belle d'Europe ?Partant du nord du pays (Kozarac), il faut compter environ 5h de trajet en voiture. Nous avons logé dans un appartement près du centre et parfaitement bien entretenu !

Nous avons réservés via Booking.com.

Nous avions pu profiter de la petite piscine pour se rafraîchir car oui, il fait assez chaud à Mostar ! Pour vous donner une petite idée, cette année le mercure a atteint les 50° !Petite anecdote : la circulation a dû être interrompu car le goudron fondé sous les voitures! Mais pas d'inquiétude ! On retrouve de l'ombre un peu partout et des bars à café positionnés à l'ombre et vous pourrez déguster un bon petit café bosniaque ( café Turc) avec une petite brise d'air et une magnifique vue sur le pont !

Dès notre arrivée nous sommes allé manger dans un des premiers restaurants sur lequel on tombe s'approchant vers le centre. Un conseil : évitez-les !

Ce sont des "attrapes touristes ". Mine de rien on peut croire que les " attrapes touristes" sont dans le centre et bien détrompez vous !

C'est même à ces endroits que l'on trouve les meilleurs restaurants.

Nous y sommes restés 4 jours.​Comme dit un peu plus haut, le paysage menant à Mostar offre une vue unique.

La Neretva a creusé des canyons allant jusqu'à 1000 mètres de profondeur. Elle ouvre la route au climat méditerranéen.

​Mostar est la plus belle perle du pays, on y trouve un très grand vaste choix de fruit savoureux ( grenades, cerises, figues et raisins ne sont qu'une petite mise en bouche en guise de bienvenue aux visiteurs de Mostar et de sa région l'Herzégovine.

​Parmi tous les trésors dont la nature a doté la ville, le plus précieux est l'inébranlable esprit de la ville qui s'exprime par la beauté des constructions, des poésies, des chansons, des légendes ...

Je vous invite à visionner une vidéo sur la compétions du saut en hauteur

en 2015 depuis le pont de Mostar

Histoire

Mostar est une ville vieille de 500 ans. Elle est mentionnée par les habitants de Dubrovnik (Croatie) qui évoquent dès 1452 les agitations durant le règne de Hercg-Stjepan.

Mostar était à l'époque une petite agglomération qui rassemblait une vingtaine de maisons, situées sur les deux rives de la Neretva qui étaient déjà reliées par un pont de bois dont la largeur "ne dépassait pas celle d'un homme".

Les rives étaient déjà protégées par les deux tours où se trouvaient les gardiens du pont appelés " les Mostari".

En 1468, après la conquête de Blagaj, les turcs se sont emparés de Mostar.

De nouveaux commerces et ateliers d'artisanat on vut le jour.

Au XVIe siècle, Mostar a vu naître le pont, achevé en 1566 par l'architecte Hajrudin.

C'est à partir de cette période que les bâtiments les plus monumentaux on vu le jour. C'est ainsi que la ville est devenu le centre culturel et économique de l'Herzégovine.

De nouvelles routes sont construites, ce qui permet un bien meilleur accès à la ville.

Un des éléments important, les monuments de l'antifascisme. Grâce à leur tempérament à la fois chaleureux et libre ont toujours su faire la différence entre le Bien et le Mal.

On trouve dans la ville trois monuments de deux époque différentes qui témoignent de cette lutte contre le Mal dont le Cimetière des Partisans.

La guerre à Mostar

La guerre a éclaté en 1991 sur le territoire de l'Ex-Yougoslavie et a touché la

Bosnie-Herzégovine l'année suivante.

Mostar, capitale de la région Herzégovine a payé très cher sa position géographique ... Des esprits malades et assoiffés de pouvoir ont voulu faire de la Neretva une

" frontière naturelle" entre l'Est et l'Ouest du pays. Tous les ponts sont détruits, même le plus beau de tous, le Vieux Pont : Mostar.

La paix revient en 1995. Mostar n'est alors que l'ombre d'elle-même.

" Des temps de Hajrudin jusqu'à nos jours, il n'y a rien eu à Mostar de plus majestueux

que ce monuments dédié aux Partisans tombés au champs d'honneur "

- Zuko Dzumhur ,écrivain